Les métiers de la culture – Carrières en cinéma et en radiotélédiffusion

> Nouveaux débouchés

Technologie + talent = une grande alliance!

L’informatisation a transformé la façon dont les gens travaillent en cinéma et en  radiotélédiffusion. Certains acteurs portent maintenant des micros-cravates (sans fil) qui les relient directement à un système de son informatisé. Des logiciels spécialisés servent à tous les aspects de la production, de l’écriture du scénario à la conception des costumes en passant par la composition de la musique. Les programmes d’animation et d’effets spéciaux sont devenus indispensables au cinéma et à la télévision. Le montage entièrement numérisé des films et des émissions de radio et de télévision permet aux techniciens de couper, de mixer et d’ajouter des éléments par ordinateur.


Les médias numériques et l’Internet ouvrent des marchés inexplorés. Si vous rêvez de travailler en cinéma ou en radiotélédiffusion, gardez vos compétences en informatique à jour. C’est peut-être la clé de la carrière de votre choix.

Faites-vous connaître dans les festivals de films

Soumettre un long métrage, un documentaire ou une vidéo à un festival local ou international peut coûter cher et prendre beaucoup de votre temps, mais du point de vue de la commercialisation, l’opération vaut vraiment la peine. Si le jury sélectionne votre œuvre et qu’elle est projetée dans le cadre d’un festival local, national ou d’envergure internationale comme le Festival de Toronto, vous gagnerez en reconnaissance. Vous bénéficierez d’une bonne couverture médiatique, vous obtiendrez vos lettres de noblesse et vous attirerez l’attention des principaux intervenants de l’industrie.

Explorez les avenues de la distribution

Pour percer dans le monde du cinéma et de la radiotélédiffusion, vous aurez besoin d’un distributeur canadien qui développera les marchés appropriés pour vos œuvres. Vous devrez connaître les rouages de la distribution des films et des émissions, comprendre quels sont vos droits d’auteur et sur quelles redevances vous pouvez compter. Vous devrez aussi apprendre à tirer profit des marchés secondaires qui découleront de votre projet – la trame sonore de votre premier long métrage, par exemple.