Les métiers de la culture – Carrières en musique et en enregistrement sonore

> Vers une carrière en musique

Vous avez choisi de faire carrière en musique? Sachez que vous vous engagez sur une route au parcours   sinueux. La plupart de ceux et celles qui travaillent en musique et en enregistrement sonore passeront, au cours de leur carrière, d’un service à l’autre au sein d’une entreprise ou carrément d’une entreprise à l’autre ou encore exécuteront divers contrats à la pige, selon les besoins du milieu.

Une carrière en musique et en enregistrement sonore vous intéresse? Peut-être voulez-vous devenir rappeur, ou compositeur. Peut-être désirez-vous jouer dans un orchestre ou un ensemble de jazz. À moins que votre passion des ordinateurs ne vous entraîne vers la musique de synthèse ou la baladodiffusion. Qu’importe votre attirance, poursuivez votre lecture pour en apprendre davantage sur la manière d’atteindre vos objectifs de carrière.

La scolarité de ceux et celles qui travaillent en musique et en enregistrement sonore varie beaucoup. Le parcours des uns et des autres diffère selon le type d’emploi qu’ils occupent et des occasions qui se sont présentées à eux. Cependant, si vous désirez travailler dans ce domaine, rappelez-vous les cinq impératifs qui vous aideront à réussir: l’éducation, des compétences en communication, la connaissance de  l’informatique, le réseautage et l’expérience pratique.

Vos études

Votre diplôme d’études secondaires  constitue un bon départ vers une carrière en musique et en enregistrement sonore. Mais ce n’est pas suffisant pour trouver du travail. Quelles sont vos chances de survie et de succès dans ce domaine sans une bonne éducation? La plupart des employeurs recherchent des employés qui détiennent un diplôme collégial ou universitaire surtout en administration, en affaires et dans les secteurs techniques. Même si vous penchez plus du côté de la création et de l’interprétation, un diplôme vous sera utile, surtout en commercialisation, en informatique et en commerce.

Savoir s’exprimer

Que vous soyez un interprète jouant sur scène ou discutant avec un journaliste, un professeur exposant un concept à ses étudiants ou un technicien expliquant la sonorité voulue à un musicien au cours d’une session d’enregistrement, il vous faudra savoir communiquer. Quiconque veut faire carrière en musique et en enregistrement sonore devra développer ses aptitudes en communication orale et écrite. Parlez-vous plusieurs langues? Pouvez-vous concevoir un site Web? Vu la mondialisation rapide de la musique, vous seriez un atout précieux pour une maison de disques en quête de nouveaux marchés. Savez-vous rédiger de bons plans d’affaires et remplir des demandes de subventions convaincantes? Ce sont là des compétences recherchées par la plupart des entreprises d’enregistrement sonore et qui vous ouvriront bien des portes en tant que musicien.

Perfectionnez vos compétences en informatique

Peu importe la carrière musicale qui vous intéresse, l’informatique est devenue un outil indispensable à votre cheminement. Comme musiciens, vous contrôlerez mieux vos dépenses et vos revenus si vous connaissez un logiciel de comptabilité. Les producteurs de disques et de spectacles utilisent l’Internet (courriel, navigation, commerce électronique, conception de sites Web) pour commercialiser et promouvoir leurs événements et leurs produits. Les maisons de disques et les artistes indépendants utilisent des outils électroniques de plus en plus sophistiqués pour vendre leurs œuvres directement aux consommateurs du monde entier. Augmentez vos chances d’emploi en développant vos compétences en informatique dès que l’occasion se présente.

Constituez-vous un réseau

Ce qui compte, ce n’est pas tellement ce que vous connaissez... mais qui vous connaissez! Dans cette industrie qui repose essentiellement sur les personnes, il est important de développer un bon réseau. Assistez à des salons professionnels, des colloques, des festivals. Devenez membre d’associations musicales nationales et locales. Au lieu de rester chez vous à attendre que le téléphone sonne, fréquentez les lancements de disque, participez à des sessions d’improvisation collective ou à des événements comme les Rendez-vous de la francophonie Conservez les coordonnées des gens que vous rencontrez et prenez le temps d’écrire un petit mot de remerciement aux personnes qui vous donnent de bons conseils.