Annonces

> 2008

Bulletin CRHSC
 

Bulletin du CRHSC
Mars 2008

 
Du progrès sur plusieurs fronts !
 

Première rencontre du Conseil consultatif national sur la formation pour le cinéma et la télévision

Nous étions très fiers de pouvoir convoquer la première réunion du Conseil consultatif national sur la formation (CCNF) pour le cinéma et la télévision le 18 janvier dernier. Cette rencontre sur la formation, réunissant des professionnels de l'industrie, découle d'une recommandation de 3, 2, 1... Action ! soit de « Créer un conseil consultatif national pour l'industrie du cinéma et de la télévision qui aura pour mandat de superviser, de mettre à jour et d'adapter la stratégie nationale sur la formation ».

Le Conseil consultatif supervisera la mise en oeuvre des recommandations de 3, 2, 1... Action ! en établissant les priorités et en sollicitant les partenariats. La mise en oeuvre concrète des recommandations se fera en petits groupes de travail et avec la collaboration des intervenants indépendants de l'industrie déjà désignés dans le document de stratégie pour chacune des recommandations.

En fonctionnant par consensus et en collaboration avec l'ensemble des intervenants (industrie, syndicats, formateurs, bailleurs de fonds et décideurs), en capitalisant sur les forces de l'industrie et en mettant en place des mécanismes qui permettront d'harmoniser la formation dans l'ensemble du pays et de la soutenir, le Conseil consultatif s'assurera que la formation est accessible et stratégique et qu'elle répond bien aux besoins immédiats, ponctuels et futurs de l'industrie du cinéma et de la télévision.

Voici l'ordre du jour de la première réunion du CCNF :

  • Examen du travail accompli par le CRHSC sur les chartes et les profils de compétences et les analyses des lacunes dans la formation pour les documentaristes, les directeurs de production ainsi que les réalisateurs et les producteurs de cinéma et de télévision. Les membres du CCNF conseilleront le CRHSC quant aux prochaines chartes à élaborer.
  • Présentation de l'analyse des lacunes dans la formation sur les professions techniques de l'industrie du cinéma et de la télévision - il a été décidé que les professions qui figurent dans le budget de Téléfilm serviraient de point de départ à l'analyse.
  • Discussion sur les normes de santé et de sécurité dans l'industrie, dont une présentation sur les meilleures pratiques de SHAPE (Colombie-Britannique) et de l'AQTIS (Québec).
  • Démonstration du fonctionnement de la base de données sur la formation pour l'industrie du cinéma et de la télévision.
  • Présentations de WIFT et du RFAVQ sur les meilleures pratiques.

Les membres du conseil se réuniront à nouveau au mois de novembre pour assurer le suivi et faire le point sur les progrès de la stratégie de formation.

Base de données sur la formation pour le cinéma et la télévision - Une version renouvelée et améliorée

Nous sommes très heureux d'annoncer que Patrimoine canadien a accepté de financer la mise à jour de la base de données pour une autre année et, qu'à la demande populaire, les collèges et les universités en feront désormais partie.

En général, on trouve que la base de données est facile à utiliser. Les fournisseurs de formation ont été très fidèles dans la mise à jour des renseignements à leur sujet. Le grand défi est de faire connaître la base de données - on se rend de plus en plus compte qu'il s'agit d'un outil fort utile et le nombre d'utilisateurs augmente régulièrement. L'ajout des établissements d'enseignement qui se fera au cours des prochains mois, permettra encore davantage de réaliser le potentiel de cet outil unique.

Carte routière technologique sur la création de contenu dans les nouveaux médias - Rencontre de visualisation

Au début de février, des créateurs de contenu des nouveaux médias de l'ensemble du pays se sont réunis à Ottawa pour commencer à établir la carte routière technologique sur la création de contenu dans les nouveaux médias. La « rencontre de visualisation » a permis, grâce à l'expertise, l'expérience et la vision des participantes et participants, d'imaginer où en serait l'industrie dans cinq ans. Un petit groupe de travail se penchera à nouveau sur les idées générées lors de la première rencontre et en établira l'échéancier. Il étudiera particulièrement les éléments suivants : le contenu, l'apprentissage électronique, le divertissement interactif, la conception interactive et le Web 2.0 ainsi que le cinéma et l'animation numériques. Quelles sont les attentes du marché dans ces domaines ? Quels sont les « outils » (comme la technologie, la réglementation, la recherche, le financement) qui peuvent aider les créateurs de contenu de l'industrie canadienne des nouveaux médias à réaliser leur plein potentiel en fonction des attentes du marché ? Le CRHSC étudiera les besoins de formation définis lors de l'exercice. D'autres intervenants, comme Industrie Canada et Patrimoine canadien s'intéresseront à la façon dont les politiques et le financement pourraient être le plus efficaces possible au cours des prochains cinq ans pour cette industrie en pleine évolution.

Table ronde sur la formation stratégique en compétences en affaires pour l'industrie de la musique

Au cours des derniers mois, le CRHSC a travaillé sur un autre dossier important - la table ronde sur la stratégie nationale de formation en compétences en affaires pour l'industrie de la musique du 29 février dernier. Réunis à Ottawa, des représentantes et représentants de l'industrie de la musique de tout le pays ont analysé l'ébauche du document préparé par le consultant Shelley Stein-Sacks et fait des commentaires constructifs qui seront intégrés à la version finale de la stratégie qui sera publiée au cours des prochaines semaines. L'une des principales recommandations du document porte sur la création d'un conseil consultatif national sur la formation pour l'industrie de la musique qui comprendrait des comités sur le perfectionnement professionnel, les stages et la formation structurée. Le CRHSC a récemment appris que RHDCC a accepté le financement pour l'année 2008-2009, ce qui permettra de mettre le processus sur pied.

Publications à venir - Quatre chartes et profils de compétences ainsi que les analyses connexes des lacunes dans la formation

Nous en sommes aux dernières étapes des chartes et des profils de compétences pour les réalisateurs et les producteurs de films, les producteurs de musique enregistrée et les diffuseurs. Ces documents sont élaborés par des spécialistes et des professionnels de l'industrie qui connaissent à fond leur métier. Sous la direction d'un animateur chevronné, ils consacrent de nombreuses heures au processus de création des chartes et des profils en déterminant quelles sont les compétences nécessaires à la profession et les tâches et les responsabilités associées à ces compétences. Les employeurs, les artistes et les travailleurs culturels ainsi que les formateurs et les éducateurs se servent des chartes et des profils pour rédiger les descriptions d'emploi, concevoir des plans de formation et créer des programmes d'études.

Le CRHSC embauche également des consultants pour effectuer, à partir des chartes de compétences, des analyses des lacunes dans la formation qui comprennent des enquêtes sur les offres de formation et des évaluations des besoins de formation. Les recommandations de ces analyses servent à concevoir des stratégies nationales de formation pour l'industrie.

Vous pouvez consulter la liste des chartes de compétences du CRHSC dans le Répertoire des compétences. Toutes les analyses des lacunes dans la formation peuvent être consultées à la rubrique Recherche du site Web du CRHSC.

Pierre Morin, facilitateur DACUM et les membres du Groupe de travail des producteurs et productrices en cinéma et télévision développent une charte et un profil de compétences.
Pierre Morin, facilitateur DACUM et les membres du Groupe de travail des producteurs et productrices en cinéma et télévision développent une charte et un profil de compétences.
 
À venir !
 

Table ronde sur les offres de formation pour les éditrices et éditeurs de livres

À la fin de mars, le CRHSC invite le monde de l'édition et les établissements d'enseignement de l'ensemble du pays à une table ronde sur les offres de formation pour les éditrices et éditeurs de livres. La journée a pour objectif de jeter les bases d'une stratégie pour s'assurer que la formation est adéquate et suffisamment disponible pour soutenir l'évolution actuelle de l'industrie canadienne de l'édition du livre.

En préparation de la table ronde, le CRHSC a eu recours aux services de la consultante Jennifer Murray qui a recueilli et compilé les renseignements auprès des établissements qui offrent de la formation en édition de livres. Les participantes et participants à la table ronde pourront prendre connaissance de la recherche et les renseignements serviront de base pour déterminer quelles sont les lacunes dans la formation destinée à l'industrie et discuter des meilleurs moyens de les combler.

Les participantes et participants à la table ronde pourront également analyser l'ébauche finale des modules de formation du programme d'études sur La mercatique du livre.

Table ronde sur l'analyse des lacunes dans la formation pour les professions techniques

Le CRHSC organise également à la fin de mars, une table ronde pour les professions techniques de l'industrie du cinéma afin de discuter des recommandations d'une importante analyse des lacunes dans la formation pour ces professions. En janvier, les consultants ont présenté une première ébauche de leur rapport au Conseil consultatif national sur la formation pour le cinéma et la télévision. Leur approche - baser leur recherche sur les postes que l'on retrouve dans les listes du budget de Téléfilm - a été acceptée par les participantes et participants.

L'analyse des lacunes dans la formation comportera des sommaires des lacunes dans la formation pour les professions techniques pour les diverses provinces ainsi que des recommandations spécifiques et soulignera les meilleures pratiques. Le rapport proposera également d'autres recommandations plus générales pour l'industrie. Les membres du Conseil consultatif étudieront les recommandations lors de la réunion de novembre et encourageront les intervenants concernés à agir de façon prioritaire pour les mettre en oeuvre.

Le financement du projet du CRHSC est confirmé pour l'année 2008

Chaque année, à cette époque, RHDCC répond aux demandes annuelles de financement destinées à soutenir les activités du CRHSC pour l'année suivante. Nous sommes heureux d'annoncer que la demande pour l'an prochain (2008) a été acceptée. Le CRHSC pourra donc continuer à travailler avec les employeurs et les travailleuses et travailleurs du secteur, particulièrement avec les industries du cinéma, de la radiotélévision, de l'édition, de l'enregistrement sonore et des arts de la scène, à établir des stratégies nationales spécifiques de formation et à créer des outils (comme les chartes et les profils de compétences, les analyses des lacunes dans la formation et les documents sur les programmes d'études) pour soutenir ces stratégies.

Nous sommes également très heureux d'annoncer que le financement pour Objectif carrière a lui aussi été renouvelé pour l'année 2008.

Les propositions pour JCT pour une carrière vouée au patrimoine, l'autre programme de stage qu'administre le CRHSC, ont été choisies et nous en feront l'annonce très bientôt. [Il s'agit d'un plus petit programme financé par Patrimoine canadien.]

 
Membres du CRHSC – le temps du renouvellement s’en vient...
 

Au cours des prochains jours, vous recevrez un avis de renouvellement par la poste ou par courriel. Nous espérons que vous continuerez d'être des nôtres et que les avantages proposés vous inciteront à demeurer membre du CRHSC. À nos yeux, c'est surtout le fait de soutenir les efforts collectifs pour améliorer les questions de ressources humaines au sein du secteur culturel qui demeure l'atout principal.

Le nombre de membres du CRHSC est un indicateur important pour RHDCC sur la capacité de notre conseil sectoriel de représenter le secteur culturel et de répondre à ses besoins en matière de ressources humaines. Ce chiffre comprend les personnes, les organismes et les organismes « plus » membres du Conseil ainsi que le nombre de personnes représentées par les organismes.

La participation des établissements d'enseignement est également très importante pour le Conseil. Ils peuvent devenir membre à titre individuel ou comme organisme - un niveau spécialement adapté aux petits organismes et aux établissements d'enseignement. Les catégories « Organisme » et « Organisme Plus », comportent de nouveaux avantages : deux ajouts au manuel Outils de gestion des ressources humaines dans le secteur culturel, soit Embaucher des travailleuses et travailleurs indépendants, 2007 et Utilisation des chartes et des profils de compétences, 2007.

Veuillez noter que le mot de passe pour la section réservée aux membres de notre site Web ne sera plus valide à partir du 31 janvier 2008. Nous ferons connaître le nouveau mot de passe aux membres qui renouvelleront leur participation.

 
Gardez le contact !
 

N'hésitez pas à communiquer avec nous si vous avez des questions, des préoccupations ou des commentaires.

Vous pouvez nous joindre au 613-562-1535, aux postes et aux courriels suivants :

Susan Annis, Directrice générale - poste 22 - sannis@crhsculturel.ca

Erma Barnett, Responsable des finances - poste 29 - ebarnett@crhsculturel.ca

Geneviève Chassé, Administratrice du Programme Jeunes stagiaires - poste 28 - gchasse@crhsculturel.ca

Lucie M. D'Aoust, Gestionnaire principale de projet - poste 21 - ldaoust@crhsculturel.ca

Megan Guy, Directrice des communications et du marketing - poste 31 - mguy@crhsculturel.ca

Kim Larocque, Gestionnaire de projet - klarocque@crhsculturel.ca

Michael Lechasseur, Coordonnateur du site Web - poste 26 - mlechasseur@crhsculturel.ca

Vous trouverez la liste des membres du conseil d'administration sur notre site Web au www.crhsculturel.ca