Annonces

> 2014

Conseil des ressources humaines du secteur culturel

Bienvenue au
Bulletin du CRHSC
Mai 2014

Vous trouverez :

 


Nouvelle façon de naviguer sur notre site Web

Vous constaterez une très légère différence dans notre site Web, une nouvelle façon d'accéder au contenu riche et varié du CRHSC…

La page d'accueil propose maintenant quatre portes d'entrée selon qui vous êtes, où vous travaillez et ce que vous faites. Vous pouvez facilement cliquer sur le groupe qui vous convient et naviguer ensuite dans une mine d'informations et de ressources qui répondront à vos besoins précis.

Artistes et travailleurs culturels
Des outils ont été développés pour vous, par des artistes et des travailleurs autonomes en milieu culturel notamment les créateurs, les interprètes, les producteurs, les techniciens, les distributeurs, etc…

Employeurs
Des outils ont été créés pour les entrepreneurs et les entreprises pour faciliter le recrutement des personnes qualifiées dont vous avez besoin.

Enseignants et formateurs
(Les universités, les collèges, les associations professionnelles, les guildes, les syndicats, les réseaux d'artistes autogérés, etc…)
Les outils, développés par le milieu culturel, sont là pour vous aider à préparer la main-d'œuvre émergente.

École secondaire
Des outils pour aider les étudiants à poursuivre une carrière dans le milieu des arts et la culture.

Nous espérons que vous aimerez cette nouvelle façon de naviguer!

 

Statistiques sur la culture

Comme nous l'avons abordé dans les bulletins précédents, le CRHSC est membre du consortium pour une stratégie de statistiques sur la culture qui encadre l'élaboration d'une stratégie sur les statistiques de la culture, dont la mise en place d'un compte satellite de la culture.

Bien que les résultats se fassent toujours attendre, les membres du consortium ont pu analyser et commenter une ébauche du premier rapport sur le compte satellite sur la culture. Le contenu est encourageant, mais la chose est complexe. Le défi est de présenter les résultats aussi clairement que possible sans trop tomber dans la méthodologie.

Le rapport sera rendu public à l'automne.

Voici une foire aux questions au sujet du Compte satellite de la culture, préparée par Statistique Canada et Patrimoine canadien :

Qu'est-ce que le compte satellite de la culture (CSC)?

Le CSC est un cadre comptable conçu pour mesurer l'importance économique de la culture (radio, télévision, journaux/magazines, etc.), des arts, du patrimoine et du sport dans l'économie canadienne. Il permet par exemple :

  • d'obtenir des estimations crédibles de leur produit intérieur brut (PIB) et de leurs ventes;
  • d'obtenir des estimations crédibles de leur contribution aux emplois, au revenu du travail, au commerce international, à la valeur ajoutée de l'industrie et autres;
  • d'établir des comparaisons avec d'autres industries ou activités, notamment le tourisme.

Qu'est-ce qu'un compte satellite?

Le Système de comptabilité nationale du Canada (SCNC) donne un tableau d'ensemble de l'activité économique au Canada (voir la page 7 pour de plus amples renseignements), duquel le CSC obtient ses données. Toutefois, certains secteurs de l'économie sont difficiles à mesurer avec le cadre classique de comptabilité nationale.

Des comptables nationaux ont élaboré des suppléments – les « comptes satellites » – pour mesurer l'importance de ces activités. Ces comptes satellites peuvent être considérés comme une réorganisation, parfois un supplément, des statistiques actuelles du SCNC. Ils portent sur des industries ou des secteurs ne faisant pas partie des catégories ou des définitions couramment utilisées.

Par exemple, le tourisme n'est pas explicitement reconnu dans la liste habituelle des industries du SCNC. Il touche plutôt plusieurs industries (c.-à-d., les transports, les restaurants, les hôtels et les industries des loisirs). Avant tout, seule une portion des sorties de ces industries sert au tourisme. On constate des enjeux similaires pour les catégories des établissements à but non lucratif, dont les activités sont mélangées à celles de secteurs économiques.

Le CSC permet tout particulièrement de regrouper, dans un seul endroit, tous les éléments de la culture que l'on trouve dans le SCNC, y compris les arts, le patrimoine et le sport. Ces éléments reposent principalement sur les définitions du Cadre canadien pour les statistiques de la culture (CCSC). Par le passé, ces éléments étaient éparpillés dans le SCNC et donc parfois difficiles à identifier. Le CSC crée efficacement une « industrie de la culture » synthétique qui englobe ces éléments, de sorte qu'on peut en faire un suivi et procéder à des analyses à diverses fins.

Quel type de données peut-on obtenir avec le CSC?

On peut obtenir des données sur le PIB et les ventes pour les arts (p. ex., théâtre en salle), la culture (p. ex., périodiques, radiodiffusion), le patrimoine (p. ex., musées) et le sport (p. ex., sports organisés). D'autres données connexes sur le travail (p. ex., nombre d'emplois, valeur des traitements et des salaires, nombre total d'heures travaillées) peuvent également être obtenues avec le CSC, mais à un niveau de détail plus regroupé.

Par ailleurs, il est possible d'élaborer de nouveaux « modules » pour le CSC, depuis le suivi des données sur les ressources humaines (p. ex., données sur l'emploi et le chômage) jusqu'à la mesure de l'incidence économique (p. ex., contributions directes et indirectes au PIB).

Dans quelle mesure le CSC est-il différent des autres sources de données déjà offertes?

D'autres estimations de données économiques sur la culture, les arts, le patrimoine et le sport sont offertes, mais elles ne sont pas de la même qualité que celles obtenues avec le CSC. Elles sont habituellement moins récentes, moins complètes et moins fiables.

À l'aide du Système de comptabilité nationale du Canada (SCNC) et d'autres sources connexes, Statistique Canada préparera régulièrement des estimations avec le CSC, procurant ainsi les données économiques les plus fiables, précises et opportunes sur la culture, les arts, le patrimoine et le sport.

L'utilisation des statistiques

Voici un article qui démontre la valeur des statistiques de la culture et la façon dont on peut s'en servir. Récemment, Le Devoir a publié un article intitulé Surenchère culturelle. La surproduction existe-t-elle ? Et si oui, comment y remédier? L'article a suscité des commentaires intéressants dans le courrier des lecteurs et dans la page en regard de l'éditorial. Le Conseil québécois du théâtre a réagi au dossier en soumettant une réplique utilisant des statistiques clés pour faire valoir leur point de vue au sujet de la contribution économique des arts. [Veuillez noter que ces statistiques sont celles de 2007. Le Compte satellite de la culture offrira des statistiques plus à jour.]

« Nous croyons à la valeur de l'art pour ce qu'il est. Toutefois, si l'argument économique prévaut, alors le secteur culturel n'est pas en reste. Le Conference Board du Canada estime que l'empreinte économique du secteur culturel au Canada avait une valeur de 84,6 milliards de dollars en 2007, soit 7,4 % du PIB du Canada (« Mesurer et comprendre l'économie créative du Canada », 2008). Au Québec, le secteur culturel contribue à près de 5 % du PIB, ce qui permet de le placer devant ou à égalité avec d'autres domaines, tels que la construction résidentielle, le transport et l'entreposage (Mouvement Desjardins, hiver 2011). Malgré sa contribution significative à l'économie, la culture reçoit pourtant moins de 1 % du budget du Québec. Pour sa part, et contrairement à l'opinion générale, le secteur privé est lourdement financé par le gouvernement sous la forme de crédits d'impôt et d'avantages fiscaux pour environ 4 milliards de dollars, tous domaines confondus. »

Arts et éducation

Les arts et l'éducation ont toujours fait partie de la liste des priorités du CRHSC : que ce soit pour aider les enseignants du secondaire à intégrer la vague des médias numériques dans leurs classes d'art, pour construire des ponts entre les professeurs des collèges et des universités et l'industrie ou pour aider les artistes et les travailleurs culturels en émergence à acquérir des expériences de travail dans les professions de leur choix grâce à des stages. Dans tous ces projets, le CRHSC cherche à accroître la présence des arts dans le système d'éducation et à encourager la pratique de l'apprentissage continu dans le domaine des arts.

Le Réseau canadien pour les arts et l'apprentissage fait partie des organismes que nous avons soutenus au cours des ans et qui partagent nos objectifs : « le Réseau canadien pour les arts et l'apprentissage (RCAA) réunit toutes les parties prenantes engagées dans l'éducation artistique, à travers les disciplines et les régions. Ces partenaires comprennent des artistes, organisations artistiques, éducateurs, écoles et instituts, concepteurs de politiques, bailleurs de fonds, chercheurs ainsi que des organisations qui en chapeautent d'autres et des individus qui partagent notre vision concernant l'éducation artistique à l'intention de tous les Canadiens. »

Nous vous invitons à consulter leur site Web récemment mis à jour et à vous joindre au Forum www.eduarts.ca.

Vous pouvez aussi consultez une publication récente de l'Organisation de Coopération et de Développement Économiques (OCDE) au sujet de l'impact de l'éducation artistique.

Nouveau Règlement sur les procédures se rapportant à la Loi sur le statut de l'artiste

En avril 2013, le Conseil canadien des relations industrielles (le CCRI) est devenu responsable de l'administration et de l'interprétation de la partie II de la Loi sur le statut de l'artiste. Suite à des consultations avec le secteur, le CCRI annonce un nouveau Règlement sur les procédures se rapportant à la Loi sur le statut de l'artiste. Le nouveau Règlement a été publié dans la partie I de la Gazette du Canada pour une période de consultation de 30 jours. Vous êtes invité à consulter le site Web de la Gazette du Canada pour prendre connaissance de la nouvelle version du Règlement. La période de prépublication fournit au milieu l'occasion de nous faire parvenir des commentaires et suggestions.

La période de prépublication fournit au milieu l'occasion de faire parvenir des commentaires et suggestions. Ceux-ci doivent être envoyés par courriel à Mme Diane Chartrand, directrice principale, Politiques et planification stratégique, à l'adresse diane.chartrand@cirb-ccri.gc.ca, ou à Mme Susan Nicholas, conseillère juridique principale, à l'adresse susan.nicholas@cirb-ccri.gc.ca.

Nouvelles des provinces

Québec

Gestion de carrière artistique en ligne avec tutorat :

« Vous œuvrez dans le secteur artistique et culturel ou aspirez à ce type de carrière? Vous cherchez un équilibre satisfaisant entre vos objectifs professionnels et personnels? Vous désirez structurer vos efforts afin que vos aspirations personnelles, artistiques et/ou professionnelles se concrétisent? Vous êtes un artiste ou un travailleur autonome du secteur culturel qui œuvre selon le cycle de création, production et diffusion? La formation en gestion de carrière en ligne selon l'approche globale pourrait vous aider à trouver des réponses à vos questions et ainsi donner le coup d'envoi à vos projets! La formation est offerte au coût de 40 $ par participant pour toute la durée de la formation, soit quinze semaines. »

Les cours sont aussi offerts aux artistes hors-Québec. Pour plus d information gcaenligne.ca.

Source : Gestion de carrière artistique

Nouveau-Brunswick

Le 10 avril dernier, à Fredericton, l'Assemblée législative du Nouveau-Brunswick tenait son troisième jour des arts et invitait les quatre partis politiques à une discussion sur la place des arts, les artistes et la culture au Nouveau- Brunswick.

Coordonnée, en cette année électorale, par l'Association acadienne des artistes professionnel.le.s du Nouveau-Brunswick (AAAPNB), ArtsLink NB et artsnb, cette initiative comportait des rencontres avec le caucus du Parti progressiste-conservateur et du Parti libéral ainsi qu'avec le Parti néo-démocrate et le Parti vert. Au cours des réunions de la journée, les organismes participants ont souligné l'importance grandissante des artistes et du rôle des arts dans le développement de la province. Les arts et la culture font partie de la solution viable aux défis importants que doit relever la province. Les participants ont mis l'accent sur la reconnaissance du statut professionnel de l'artiste, sur l'adoption d'une politique culturelle révisée ainsi que sur une augmentation de quatre millions de dollars par année dans le budget alloué aux arts, à la culture et au patrimoine au cours des quatre prochaines années, particulièrement pour la mise en œuvre d'une nouvelle politique culturelle.

Saskatchewan

La Saskatchewan Partnership for Arts Research (SPAR), dont la Saskatchewan Arts Alliance, le Saskatchewan Arts Board, SaskCulture et l'université de Regina sont les partenaires, entreprend un projet de trois ans sur l'écologie des arts. Voir : www2.uregina.ca/spar.

La recherche démontrera comment les artistes contribuent à l'innovation et, surtout, la meilleure façon d'appuyer leur capacité à contribuer, en se concentrant sur leurs interconnexions.

Arts Ecology étudie la complexité de l'écologie des arts à partir des perspectives des artistes (individuellement) et des membres du grand public. Le projet examine la nature des liens professionnels et des réseaux que créent les artistes entre eux et avec leur collectivité et comment ces liens contribuent une écologie des arts saine et durable et au développement de la société.

Cette approche populaire produira des données fiables et scientifiques sur les hypothèses fondamentales sous-jacentes aux théories comme l'écologie des arts, les classes créatives, les grappes créatives, les villes créatives, les économies créatives et les écologies créatives.

Étant donné l'économie prospère de la Saskatchewan et la croissance de la population qui en découle, des questions évidentes se posent : les artistes locaux sont-ils liés à « l'économie créative » ou en bénéficient-ils. En mettant l'accent sur leurs interconnections, le projet de recherche démontrera comment les artistes contribuent et, ce qui est aussi important, quel est le meilleur moyen d'aider la capacité des artistes à contribuer.

N'oubliez pas... TravailenCulture.ca

Offres d'emploi les plus récentes

Titre Organisation Ville, Province
President and Chief Executive Officer Art Gallery of Hamilton Hamilton, Ontario
Agent ou agente de projets, Arts et culture Association franco-yukonnaise Whitehorse, Yukon
Coordonnatrice ou coordonnateur au développement national et international 3e impérial Granby, Quebec
Community Outreach Assistant Ottawa Art Gallery Ottawa, Ontario
Curator Dancemakers Toronto, Ontario
Directeur(trice) général(e) et artistique Centre de production DAÏMÕN Gatineau, Quebec
Artistic Director Tangled Art + Disability Toronto, Ontario

Et les membres du CRHSC bénéficient d'un rabais de 25 p. 100
sur les affichages d'emplois !

Et gardez le contact!


Le Réseau indépendant des diffuseurs d'événements artistiques unis (RIDEAU) est une association nationale de diffuseurs de spectacles. RIDEAU a pour mission de structurer, de documenter et de promouvoir la diffusion des arts vivants.

Un petit rappel : le CRHSC est sur Facebook et sur Twitter ...

FacebookTwitter

Voulez-vous annoncer quelque chose dans le secteur culturel? Si cela porte sur la culture ou sur les ressources humaines, n'hésitez pas à l'afficher sur notre page Facebook.

Susan Annis, Directrice générale
poste 22 - sannis@crhsculturel.ca

Erma Barnett, Responsable des finances
poste 29 - ebarnett@crhsculturel.ca

Lucie M. D'Aoust, Gestionnaire principale de projet
poste 21 - ldaoust@crhsculturel.ca

Michael Lechasseur, Coordonnateur du site Web
poste 26 - mlechasseur@crhsculturel.ca

Vous trouverez la liste des membres du conseil d'administration du CRHSC sur le site Web du Conseil.

Joignez-nous
FacebookTwitter

 

Conseil des ressources humaines du secteur culturel (CRHSC)
151, rue Slater, pièce 606, Ottawa (Ontario)  K1P 5H3
Tél. 613-562-1535   Téléc. 613-562-2982