Annonces

> 2015

Conseil des ressources humaines du secteur culturel

Bienvenue au
Bulletin du CRHSC
Novembre 2015

Vous trouverez :

 


L’Art de gérer sa carrière – Version autochtone

Le bulletin du mois de novembre porte principalement sur l’atelier de L’Art de gérer sa carrière pour les artistes autochtones – le résultat final représente un très important pas en avant pour les artistes autochtones et le processus en soi est une histoire qu’il vaut la peine de raconter.

Pour commencer, le CRHSC veut reconnaître le soutien financier très généreux de la Counselling Foundation of Canada (CFC) dont la contribution a permis de démarrer le projet. La CFC a bien saisi l’importance des compétences en affaires dans la carrière des artistes autonomes, la particularité de leurs besoins ainsi que la valeur de L’Art de gérer sa carrière comme ressource de base.

Au cours des ans, les membres autochtones du conseil d’administration du CRHSC ont souligné (et nous en avons pris note) que les artistes autochtones n’utilisaient pas L’Art de gérer sa carrière bien qu’ils soient, comme les autres artistes, des travailleurs autonomes n’ayant pas toujours les compétences en affaires nécessaires pour vivre de leur art. Après consultation avec des artistes autochtones, nous en sommes venus à la conclusion que nous devions faire deux choses pour régler le problème : créer une façon de présenter le matériel de L’art de gérer sa carrière qui attire davantage les artistes autochtones et ajouter aux fiches sur les différentes disciplines de L’Art de gérer sa carrière des exemples et des renseignements précisément destinés aux artistes autochtones.

Ces deux objectifs ont été atteints grâce au travail de rédactrices et rédacteurs autochtones sous la direction d’un comité de direction national autochtone. Le CRHSC a joué un rôle de facilitation dans ce projet.

Nous sommes fiers d’avoir pu réunir un comité de direction exceptionnel composé d’artistes autochtones reconnus provenant de l’ensemble du secteur et de tout le pays. Nous leur en sommes reconnaissants. (Voir le bulletin précédent pour la liste des membres du comité de direction). Nous sommes également très heureux d’avoir embauché France Trépanier pour préparer l’atelier et donner la formation aux formatrices et formateurs autochtones.

Au cours de l’été, France a créé l’atelier et les ressources tandis que le CRHSC embauchait des artistes autochtones pour intégrer des exemples et de l’information spécifiquement autochtones aux huit fiches de L’Art de gérer sa carrière sur les différentes disciplines. Le CRHSC a ensuite demandé à huit autres artistes autochtones de réviser les fiches pour s’assurer que rien n’avait été oublié.

Diffusion de l’atelier

Le problème du CRHSC : comment diffuser l’information de L’Art de gérer sa carrière, une information dont tous les artistes ont besoin, à des artistes de centaines de langues et de traditions autochtones (Premières Nations, Métis et Inuit) provenant de partout au Canada ?

Nous savions que France et les membres du comité de direction pouvaient créer un atelier comportant les renseignements de base et vitaux de L’Art de gérer sa carrière pour les artistes autochtones et correspondant à un large éventail d’expériences et à la vision du monde autochtone. Ils ont réussi. France a créé un ensemble de 137 diapositives, un guide de formation et un cahier d’exercices en anglais et en français, ainsi que des ressources pour l’atelier. Parmi les éléments uniques de l’atelier, on retrouve un exercice de cartographie culturelle et un examen approfondi de l’importance et du rôle du « protocole » dans les communautés et dans l’art autochtones.

La seule façon, toutefois, d’assurer le succès des ateliers en anglais comme en français est d’adopter un modèle de diffusion de « formation des formateurs » : des formatrices et formateurs de l’ensemble du pays transmettraient le contenu acquis lors de l’atelier de formation des formateurs dans leurs communautés en adaptant les ressources à leurs propres langues et traditions.

Le CRHSC a offert aux gouvernements provinciaux et territoriaux et aux organismes autochtones la possibilité de contribuer financièrement au projet pour envoyer des formatrices et formateurs suivre l’atelier de formation. Nous avons été enchantés de la réponse que nous avons eue partout dans le pays : le Gouvernement de la Colombie-Britannique, le Edmonton Arts Council, le Saskatchewan Arts Board, SaskCulture, Creative Manitoba, le Gouvernement du Yukon, le Gouvernement des Territoires du Nord-Ouest, Miziwe Biik (organisme autochtone ontarien sur l’emploi et la formation) et le Joint Economic Development Initiative Inc. (JEDI) du Nouveau-Brunswick. (Comme nous l’avons souligné dans le bulletin du mois de septembre, le Gouvernement du Nunavut a travaillé avec le Conseil pour créer un atelier de L’Art de gérer sa carrière spécialement conçu pour les artistes du Nunavut.)

Chacun de ces bailleurs de fonds s’est engagé non seulement à envoyer un ou deux formateurs, mais aussi à s’assurer qu’elles et ils puissent présenter l’atelier dans leurs propres communautés.

L’atelier de formation des formateurs en anglais a eu lieu à la fin de septembre à Ottawa au Wabano Centre for Aboriginal Health. Quatorze personnes ont participé à l’atelier de deux jours. L’atelier en français a été présenté deux jours plus tard au Centre culturel Ashukan, un pilier du développement de l’art et de la culture autochtones au cœur du Vieux-Montréal.

Le hasard a voulu que tous les « formateurs » soient des femmes alors qu’il n’y avait aucun critère en ce sens. Leurs commentaires démontrent bien que les ateliers sont de nature à permettre la transformation :

« Je suis très contente d’échanger avec d’autres personnes de la province. L’information est tellement pertinente. Merci à toutes d’avoir partagé vos histoires, votre expérience et vos connaissances. Je me suis sentie forte et revigorée après avoir passé quelques jours avec vous. C’est bon de savoir que d’autres personnes vivent la même chose que vous et se battent pour atteindre les mêmes objectifs. »

« Ce fut un plaisir et le fait d’être avec d’autres femmes autochtones aussi passionnées et sages m’a permis de vivre une forme de guérison. Je souhaite le meilleur à chacune d’entre vous. »

« Je me sens très privilégiée de m’être trouvée parmi des voix aussi puissantes. … La graine a été semée et les racines poussent avec force. »

« C’est l’atelier le plus enrichissant que j’aie suivi. Bien que tous les ateliers auxquels je participe aient un objectif et un sens, celui-là je l’ai vraiment SENTI et bien au-delà. »

Le CRHSC attend avec intérêt les ateliers que donneront ces formatrices d’ici le mois de mars prochain. En avril, l’atelier de L’Art de gérer sa carrière pour les artistes autochtones sera disponible sur notre site Web.

En ce qui a trait aux fiches de L’Art de gérer sa carrière sur les différentes disciplines, la troisième édition devrait paraître à la fin de novembre – elles comprendront des références et des exemples autochtones – et le guide original de L’Art de gérer sa carrière inclura désormais des renseignements sur le protocole autochtone de façon à ce que tous les artistes, autochtones et non-autochtones, puissent mieux comprendre cet aspect fondamental de l’art, de la culture et des traditions autochtones.

Deux « étoiles » parmi les projets de stage

Bien que le CRHSC soit fier de chacun des stages que nous avons appuyé dans le cadre du programme Une carrière vouée au patrimoine 2015-2016 de Patrimoine canadien, deux d’entre eux suscitent un intérêt particulier… une chose dont les employeurs devraient tenir compte à l’avenir quand ils feront une demande de contribution pour Une carrière vouée au patrimoine.

Rêverie Films – Ce projet de stage est l’un des rares qui permet à un stagiaire d’acquérir des compétences en création – dans la majorité des projets, les stagiaires occupent des postes en administration ou en gestion. À Rêverie Films, le stagiaire apprend les principes de la structure d’une histoire et applique ensuite cette connaissance à la création d’un scénario pour une série d’épisodes multi-format. Membre à part entière de l’équipe de scénarisation, il travaille étroitement avec le scénariste principal à chacune des étapes du processus de création. Il apprend à travailler de manière autonome, à respecter les échéanciers, à partager les responsabilités et à collaborer avec les autres membres de l’équipe de création.

Une occasion exceptionnelle pour un scénariste potentiel.

LogosAFCoop et WIFT Atlantic – Lorsqu’ils ont compris qu’un stagiaire pourrait acquérir plus d’expérience en travaillant à la fois avec AFCoop et avec WIFT Atlantic tout en facilitant les partenariats entre eux, des deux compagnies de production ont décidé de partager un coordonnateur de la programmation stagiaire et de faire une demande conjointe au programme Une carrière vouée au patrimoine. Le stagiaire effectue les mêmes tâches dans les deux organismes. Tout en améliorant la qualité de la programmation dans les deux organismes, cet arrangement permet au stagiaire d’agrandir son réseau de personnes et d’organismes liés au cinéma et aux arts médiatiques en Nouvelle-Écosse et d’accroître ses possibilités de trouver un emploi après le stage.

Une idée brillante et gagnante-gagnante-gagnante.

Lettres de mandat des ministres

Le 13 novembre dernier, le Premier ministre Trudeau a rendu public les « lettres de mandat » qu’il a données à ses ministres. Elles établissent le plan de leurs objectifs pour les prochains quatre ans. Voici les lettres de mandat pour la ministre du Patrimoine canadien et pour la ministre de l’Emploi, du Développement de la main-d’œuvre et du Travail auxquelles vous pouvez vous référez.

À titre d’information

Le CRHSC fait partie d’un réseau international de gestionnaires de la culture. On nous a demandé de faire connaître cette enquête dans nos réseaux. Elle porte principalement sur l’activité internationale.

« Je travaille présentement à un projet de recherche sur I ’internationalisation de la gestion de la culture. Le projet comprend une enquête auprès des gestionnaires de la culture du monde entier. Le questionnaire demeurera en ligne jusqu’à la fin de novembre et il ne faut pas plus de dix minutes pour le remplir. Tous les renseignements demeureront confidentiels. Je serais très heureuse que vous y participiez et j’apprécierais grandement que vous fassiez connaître le lien dans votre réseau de gestionnaires au Canada. »

Participez au sondage
http://unipark.de/uc/globalization_culture/

Prof. Dr. Raphaela Henze, MBA
Hochschule Heilbronn Campus Künzelsau
Reinhold-Würth-Hochschule
Daimlerstraße 35
D-74653 Künzelsau

Tél.: +49 (0) 7940-1306-250
Site Web : www.hs-heilbronn.de
Courriel : raphaela.henze@hs-heilbronn.de

TravailenCulture.ca – Le centre d'emploi pan-canadien du secteur culturel

Offres d'emploi les plus récentes

Titre Organisation Ville, Province
Directeur(trice) général(e) par intérim. CARFAC Ottawa, Ontario
Scenic Carpenter Great Lakes Scenic Studios Burlington, Ontario
Edmonton Arts Council :: Public Art Officer Edmonton Arts Council Edmonton, Alberta
Director and CEO Contemporary Calgary Calgary, Alberta

Et les membres du CRHSC bénéficient d'un rabais de 25 p. 100
sur les affichages d'emplois !

N’oubliez pas… L’équipe est là pour vous!


RIDEAU

Le Réseau indépendant des diffuseurs d’événements artistiques unis (RIDEAU) est une association nationale de diffuseurs de spectacles. RIDEAU a pour mission de structurer, de documenter et de promouvoir la diffusion des arts vivants.

Voulez-vous annoncer quelque chose dans le secteur culturel? Si cela porte sur la culture ou sur les ressources humaines, n'hésitez pas à l'afficher sur notre page Facebook.

Susan Annis, Directrice générale
poste 22 - sannis@crhsculturel.ca

Erma Barnett, Responsable des finances
ebarnett@crhsculturel.ca

Lucie M. D'Aoust, Gestionnaire principale de projet
poste 21 - ldaoust@crhsculturel.ca

Michael Lechasseur, Webmestre
mlechasseur@crhsculturel.ca

Vous trouverez la liste des membres du conseil d'administration du CRHSC sur le site Web du Conseil.

Joignez-nous
FacebookTwitter

 

Conseil des ressources humaines du secteur culturel (CRHSC)
201 - 251, rue Bank, Ottawa (Ontario)  K2P 1X3
Tél. 613-562-1535   Téléc. 613-562-2982