Étude sur les RH 2010

> Tendances et enjeux de ressources humaines

Points saillants en création littéraire et édition

Achetez les trois documents qui composent l'Étude sur les RH2010 dans un format électronique imprimable

La trousse de l'Étude sur les RH2010 inclut : Tendances et enjeux de ressources humaines, Information sur le marché du travail du secteur culturel canadien et Impact de la récession mondiale sur l'économie créative du Canada en 2009.

Faits saillants

La production réelle en valeur ajoutée (PIB) de l'industrie du livre et des périodiques était estimée à 8,4 milliards $ pour l'année 2009.
Les dépenses des consommateurs pour les livres et les périodiques s'élevaient à 4,7 milliards $ en 2008.
Les exportations en 2008 totalisaient 628 millions $.
Le total du soutien du gouvernement fédéral pour les arts littéraires était de 134 millions $ pour l'année 2007-2008.
Dans l'industrie du livre et des périodiques, il y avait 5 396 entreprises enregistrées dont six grandes entreprises, 36 moyennes entreprises, 373 petites entreprises et 1 380 micro-entreprises.

Les enjeux principaux

Les changements technologiques

Pour le sous-secteur, ce sont les changements technologiques qui représentent l'enjeu principal comme l'indiquent les résultats du sondage. Les nouvelles possibilités qu'offrent les avancées technologiques ont accru la concurrence dans certains types de médias imprimés et fait augmenter l'édition en ligne. Les consommateurs ont maintenant accès à du matériel en ligne et souvent gratuitement. Cela a pour effet de réduire les dépenses de consommation dans le sous-secteur de la création littéraire et de l'édition. Cette tendance menace également une autre source importante de revenus du sous-secteur : la publicité. Les revenus de publicité diminuent au même rythme que le lectorat.

Propriété intellectuelle

La distribution numérique a eu des effets majeurs sur la gestion des droits de propriété intellectuelle. Les entreprises de création littéraire et d'édition doivent gérer efficacement la diffusion de la propriété intellectuelle et assurer en même temps la bonne évaluation du contenu.

Changement dans les modèles d'affaires

Face aux changements technologiques et à la mondialisation des marchés, le sous-secteur de la création littéraire et de l'édition s'adapte en créant de nouveaux modèles d'affaires. Plusieurs maisons d'édition, par exemple, vendent maintenant leurs produits en ligne. En même temps, la diminution des revenus de publicité forcent les entreprises à chercher de nouvelles sources de revenus et à limiter leurs dépenses de création de contenu.

Il est de plus en plus difficile pour les travailleuses et travailleurs de trouver des emplois « maison » en tant qu'écrivaine ou écrivain, rédactrice ou rédacteur ou encore éditrice ou éditeur. Ils explorent surtout les nouvelles possibilités et les nouveaux marchés pour trouver du travail en tant que pigistes. Toutefois, passer au travail autonome dans le sous-secteur de la création littéraire et de l'édition exige de bien comprendre la façon d'établir un modèle d'affaires en entrepreneurship.

Besoins de formation

De nouvelles compétences comme les technologies de l'information et des communications (ICT) et les compétences en marketing pour le Web sont nécessaires pour trouver de nouvelles sources de revenus et en tirer profit. Les connaissances en technologie sont désormais essentielles dans tout, du marketing à la révision de texte et à la navigation sur les sites de réseaux sociaux. Les travailleuses et travailleurs autonomes manquent parfois des compétences nécessaires en matière de droits d'auteur, de propriété intellectuelle, de gestion de temps et de marketing.

Mondialisation

La mondialisation est plutôt perçue comme une possibilité à exploiter.

Revenus faibles et instables

Les revenus insuffisants et instables se retrouvent en haut de la liste des principales préoccupations des travailleuses et travailleurs de la création littéraire et de l'édition. Les avantages sociaux insuffisants provenant d'un emploi étaient la principale préoccupation des répondantes et répondants au sondage.

Recommandations

  1. Déterminer quelles sont les pénuries de compétences en technologie et analyser les meilleures pratiques pour combler ces pénuries.

  2. Déterminer quelles sont les pénuries en marketing, en réseautage, en exportation et en gestion des affaires et soutenir le perfectionnement professionnel dans ces domaines – en ligne et en collaboration dans la mesure du possible.

  3. Inventorier et faire connaître les meilleures pratiques intersectorielles sur les nouveaux modèles d'affaires numériques favorisant la croissance tant au niveau national que mondial.

  4. Soutenir la diffusion régulière et coordonnée d'analyses et de contenu de cours sur la législation en matière de droit d'auteur.

  5. Adapter, consolider et diffuser du matériel sur les meilleures pratiques de mentorat et de stages dans le milieu de l'édition.

  6. Effectuer régulièrement des enquêtes nationales sur la rémunération comprenant une ventilation régionale.

Commentaire